Skip to main content
Query

12.9 : Groupe des Sept canadien (1920 — 1933)

  • Page ID
    166578
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Le Groupe canadien des Sept était composé de paysagistes canadiens qui ont travaillé ensemble de 1910 à 1933. Le groupe partageait l'aspiration à créer une forme d'art typiquement canadienne et, grâce au vaste paysage canadien à leur disposition, ils ont réalisé leur vision et ont lancé un important mouvement artistique au Canada. Le groupe résidait près du parc Algonquin, un lieu d'inspiration inépuisable et offrant de nombreuses possibilités de peindre les quatre saisons distinctes. Le groupe a poursuivi sa croissance au cours des années 1920.

    Érable rouge
    12.72 Érable rouge

    Le groupe s'est dissous pendant la Première Guerre mondiale et s'est réuni après la guerre. Bien qu'il ne soit pas considéré comme un sujet digne d'art, le Groupe des Sept a changé l'idée des critiques sur l'art canadien avec sa première exposition en 1920. Au fil de la décennie, cette nouvelle forme de paysage est devenue une forme d'art importante. Le groupe a reçu quelques critiques car ses peintures illustraient un paysage vierge dépourvu de personnes ou de bâtiments ; ils ont peint la nature telle qu'elle aurait été avant la colonisation par les humains.

    Red Maple (12,72) d'Alexander Young Jackson (1882-1974) en 1914, a été peint à partir d'un croquis le long de la rivière Oxtongue dans le parc Algonquin. Au premier plan, les feuilles de l'automne dernier accrochées aux branches chuchotantes dressées contre les rapides agités de la rivière. Le lac McArthur (12,73) de James MacDonald (1873-1932) illustre un paysage canadien classique présentant un lac morainique alimenté par les glaciers avec ses eaux bleues claires causées par le limon.

    13.86 Lac McArthur
    12.73 Lac McArthur

    Avril en algonquin, (12,74) de Thomas Thomson (1877-1917) est un style de peinture post-impressionniste. Le paysage enneigé est familier en avril, mais les arbres sont peints avec leurs premiers bourgeons lorsque les températures se réchauffent. Odds and Ends (12,75) d'Emily Carr (1871-1945) est un groupe d'arbres soufflant dans le vent. Le vent fait revivre les grands et fins arbres au premier plan avec le ciel bleu tourbillonnant. Rappelant le post-impressionnisme, Carr capture le mouvement à un moment donné.

    Avril à Algonquin
    12.74 avril à Algonquin
    Les chances et les fins
    12.75 Chances et fins