Skip to main content
Query

5,4 : Nok (700 av. J.-C. — 300 avant notre ère)

  • Page ID
    166684
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    La culture Nok est apparue vers 700 avant notre ère en Afrique de l'Ouest, située dans l'actuel Nigéria, et a disparu vers 300 avant notre ère. Les Nok étaient l'une des cultures les plus avancées de la région subsaharienne pour fabriquer des figurines en terre cuite grandeur nature (5.18). De nombreuses sculptures n'ont pas survécu à l'environnement ou ont été brisées, brisées par d'autres personnes ou pillées par des chasseurs de trésors. Les statues humaines survivantes sont très stylisées, mais les figurines d'animaux sont très réalistes, toutes deux présentant des structures et des décorations élaborées. De nombreuses figures en terre cuite découvertes lors de fouilles minières au Nigeria et d'autres fouilles ont permis de découvrir des fonderies de fer situées au même endroit que les figures, datant de la même époque. Les Nok ont également été les premiers à fabriquer des outils en fer ; du fer a été trouvé dans les roches voisines, et en écrasant et en chauffant la roche, le fer a fondu et a été utilisé pour former des outils et des œuvres d'art.

    Statue d'une personne
    5.18 Figure assise

    Les chercheurs pensent que les Noks ont construit les sculptures en utilisant la méthode des bobines, l'argile provenant de la boue alluviale de la rivière composée de grains grossiers, très abondante dans la région où vivaient les Nok. Ils ont fabriqué des têtes et des corps humains grandeur nature dans des positions inhabituelles et avec une quantité importante de parures (5.19). Une fois les statues presque sèches, les personnages ont été recouverts de barbotine puis brunis pour créer une surface lisse et brillante. Toutes les figurines sont creuses et comportaient des ouvertures supplémentaires, peut-être pour permettre à l'œuvre de sécher ou pour des bijoux en métal comme décoration. En recouvrant les pièces de feuilles, de brindilles et de rondins, puis en y mettant le feu pendant plusieurs heures, on a durci les statues en terre cuite.

    A_Man_Ride_A_Horse, Nok_terracotta_figurine.jpg
    5.19 Figure à cheval
    Nok_terracotta_figurine.jpg
    5.20 Tête féminine

    Les chercheurs ont découvert que les personnages avaient toujours une grosse tête et des yeux en forme d'amande, munis d'ouvertures pour les yeux, la bouche et le nez, présentant ainsi un aspect naturel (5.20). De nombreux personnages posaient des positions inactives, dansaient avec des hochets, des personnages d'affilée avec des cordes autour de la taille et du cou, ou quelqu'un qui jouait du tambour et chantait. Bien que nous ne sachions pas pourquoi ils ont fabriqué les figurines ni à quoi ils les ont utilisées, elles étaient disponibles en plusieurs tailles allant de 2 cm à la taille réelle.