Skip to main content
Query

3.7 : Début de la période Jomon (5000 av. J.-C. — 2500 avant notre ère)

  • Page ID
    166846
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Au cours de la période Jomon au Japon, quelques petites colonies permanentes se sont établies, mais elles ont continué à être des chasseurs-cueilleurs. Leurs maisons étaient des maisons à fosse peu profonde réparties en groupes de 10 à 12 maisons par site. Bien que l'agriculture n'ait pas été évidente au début de la civilisation Jomon, ils pratiquaient la chasse (cerfs, sangliers) et la cueillette (noix, baies, fruits) en abondance, ainsi que la pêche et les mollusques. La séparation du Japon de l'Asie continentale a probablement fait de la civilisation une société de chasseurs-cueilleurs au lieu d'évoluer vers une société agricole comme la Chine. Cela peut également expliquer l'absence d'invasion par d'autres civilisations, maintenant les Jomon dans leur état actuel de chasseurs-cueilleurs, car les premiers Jomon n'ont commencé à faire la transition vers l'agriculture qu'aux alentours de l'an 1000 avant notre ère.

    « Jyoumon » se traduit par des motifs de cordes.

    L'un des plus anciens sites Jomon se trouve à Kasori, près de Tokyo. Le site comprenait un grand terrier à coquillages (monticules de coquillages jetés), des tas de débris similaires à nos décharges modernes, donnant aux chercheurs une fenêtre sur les sources de nourriture et les matériaux de la vie quotidienne que l'on retrouve dans les poteries décorées de façon unique pour une utilisation pratique pour la cuisine et le stockage. La plupart des informations de la période Jomon sont des spéculations basées sur des artefacts, car les Jomon n'avaient pas de langue écrite, mais sont considérés comme la première culture primaire du Japon. Des fouilles sur le site archéologique de Sannai-Maruyama au Japon ont révélé une grande ville préhistorique. Ils ont trouvé des hameçons, des lances, des plombs et des pirogues pendant les travaux d'excavation. Il y avait même une empreinte de patte indiquant que le Jomon avait peut-être des chiens comme animaux de compagnie.

    Le principal aliment de base du régime des Jomon était le châtaignier, et les archéologues ont découvert de grands vergers de châtaigniers dans la région de Sannai-Maruyama. Ils ont utilisé le bois de l'arbre pour construire et une structure survivante soutenue par six grosses rondins de châtaignier et s'élevait à trois étages. Les maisons Jomon (3,33) ont été étiquetées maisons à fosse parce qu'elles étaient creusées, comme si elles avaient un sous-sol mais un seul niveau. Les premières maisons avaient un poteau de soutien central et étaient de taille ronde, évoluant vers une forme carrée avec six poteaux de soutien, une poutre centrale et des toits de chaume. Les sols en terre et en pierre ressemblent à des allées pavées, les foyers intérieurs fournissent de la chaleur et un endroit pour cuisiner.

    clipboard_ebd18246d2baa179794bd4b142aa62431.png

    3.3 Maisons à fosse recréées

    Les Jomon ont été les premiers à fabriquer des récipients en argile et certains datent de 10 000 ans avant notre ère. Vers 3100 av. J.-C., le peuple Jomon a commencé à fabriquer des récipients en argile de différentes formes. Ils ont créé des motifs uniques dans l'argile humide en l'imprimant avec de la corde enroulée et des bâtons. La plupart des pots ont un fond plat et des côtés arrondis pour répondre aux besoins utilitaires de la population. Les pots étaient initialement des pots à bobines (3,34), fabriqués avec des bobines d'argile commençant par le bas et moulées ensemble pour former un pot. Une fois le pot lisse, ils ont utilisé un cordon pour l'enfoncer dans l'argile humide ou humide, créant ainsi des marques sur le cordon. Il existe des centaines de motifs différents sur les pots (3,35), reflétant le désir des gens de créer au-delà de l'utilisation pratique d'un pot. La poterie a été séchée puis cuite dans un feu de joie à basse température. Dans les dernières années de la période Jomon, les empreintes cordées sur les récipients ont commencé à disparaître, remplacées par la forme et la fonction d'un pot.

    LECTURE : Site de Sannai Maruyamma

    clipboard_e4873fd301c7ff4b698468cdf01a9a3ee.pngclipboard_e8df61f13e9f59b82f0900446fecfe2c3.png

    3.34 Poterie Jomon 1 3.35 Poterie Jomon