Skip to main content
Query

4.1 : Introduction aux données et aux bases de données

  • Page ID
    167098
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Présentation

    Vous avez déjà découvert les deux premiers composants des systèmes d'information : le matériel et le logiciel. Cependant, ces deux composants ne rendent pas à eux seuls un ordinateur utile. Imaginez que vous allumiez un ordinateur, que vous commenciez à taper un document, mais que vous ne pouviez pas enregistrer un document. Imaginez que vous ouvriez votre application musicale, mais qu'il n'y ait aucune musique à écouter. Imaginez que vous ouvrez un navigateur Web alors qu'il n'y avait aucune page Web. Sans données, le matériel et les logiciels ne sont pas très utiles ! Les données constituent la troisième composante d'un système d'information.

    Données, informations, connaissances et sagesse

    Behaviorism_1.gif
    Figure\(\PageIndex{1}\) : Des données à la sagesse. L'image de David T. Bourgeois est sous licence CC BY-SA 2.0

    Les données sont des informations brutes sans contexte, par exemple votre permis de conduire ou votre prénom. Le système d'information permet d'organiser ces informations d'une manière systématique conçue pour être utile à l'utilisateur. Les utilisateurs peuvent être des particuliers ou des entreprises. Cette collection organisée de données interdépendantes est appelée base de données. Les deux niveaux de données les plus élevés sont quantitatifs ou qualitatifs. Savoir lequel utiliser dépend de la question à laquelle il faut répondre et des ressources disponibles. Les données quantitatives sont numériques, le résultat d'une mesure, d'un décompte ou d'un autre calcul mathématique. Un exemple quantitatif serait le nombre d'élèves de 5e année qui ont participé à un camp de musique cet été. Les données qualitatives se composent de mots, de descriptions et de récits. Un exemple qualitatif serait un campeur portant un tee-shirt rouge. Un certain nombre peut également être considéré comme qualitatif. Si je vous dis que mon chiffre préféré est 5, il s'agit de données qualitatives parce qu'elles sont descriptives et non le résultat d'une mesure ou d'un calcul mathématique.

    Lorsque nous utilisons des données qualitatives et des données quantitatives, nous devons comprendre le contexte dans lequel elles sont utilisées. Chacune présente des avantages et des inconvénients. Ce tableau résume les avantages et les inconvénients de la collecte de données.

    Données qualitatives

    AVANTAGES

    Désavantages

    Données quantitatives

    AVANTAGES

    Désavantages

    En soi, les données sont un ensemble de composants qui attendent d'être analysés. Pour être utile, il faut lui donner un contexte. Les utilisateurs et les concepteurs créent du sens en collectant, en référençant et en organisant les données. Les informations impliquent généralement la manipulation de données brutes pour obtenir une indication de l'ampleur, des tendances et des modèles des données dans un but précis. Pour en revenir à l'exemple ci-dessus, si je vous disais que « 15, 23, 14 et 85 » sont le nombre d'étudiants qui s'étaient inscrits à un prochain camp, ce serait une information. En ajoutant le contexte, c'est-à-dire que les chiffres représentent le nombre d'étudiants inscrits à des cours spécifiques, j'ai ajouté du contexte à des données qui sont désormais des informations. Les informations sont des données qui ont été analysées, traitées, structurées et utilisées pour être utiles.

    Une fois que nous avons collecté et compris les données, nous les mettons en contexte, les agrégeons et les analysons. Nous avons alors des informations, et nous pouvons les utiliser pour prendre des décisions pour l'individu et pour notre organisation. On peut dire que cette consommation d'informations produit des connaissances. . Les connaissances peuvent être considérées comme des informations qui facilitent l'action. Ces connaissances peuvent être utilisées pour prendre des décisions, définir des politiques et même stimuler l'innovation.

    La dernière étape de l'échelle de l'information est le passage de la connaissance (savoir beaucoup de choses sur un sujet) à la sagesse.

    La sagesse, c'est l'expérience associée à la compréhension et à la Nous pouvons dire que quelqu'un a de la sagesse lorsqu'il combine ses connaissances et son expérience pour mieux comprendre un sujet. Il faut souvent de nombreuses années pour acquérir de la sagesse sur un sujet particulier et demande de la patience et de l'expertise.

    Behaviorism_1.gif
    Figure\(\PageIndex{2}\) : données affichées sur les écrans. L'image de Gerd Altmann de Pixabay est sous licence CC-BY-SA 2.0