Skip to main content
Query

8.1 : Introduction au soudage et à la découpe

  • Page ID
    166175
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Le soudage dans la construction

    Le soudage et le découpage sur les chantiers de construction sont des tâches courantes qui sont souvent effectuées par plusieurs corps de métier différents. Les enquêtes de l'OSHA sur les accidents liés au soudage et au coupage ont révélé que les accidents les plus fréquents étaient dus à l'inflammation de fumées/vapeurs ou d'autres matières explosives à proximité des opérations de soudage ou de coupage. Ces types d'accidents liés à un incendie peuvent être attribués à une manipulation et à un stockage inadéquats des matériaux.

    Les effets à long terme du soudage et du découpage constituent un autre danger auquel les travailleurs sont confrontés. Ces effets incluent des dommages aux yeux, aux poumons et à la peau. Les autres risques incluent les chutes causées par des élévations, les électrocutions, les coincements entre les deux et les explosions, car les activités de soudage peuvent se produire pendant toutes les phases de la construction

    Pour répondre à ces problèmes de sécurité, la sous-partie J des normes de l'OSHA de 1926 couvre les exigences de soudage et de découpage pour les chantiers de construction. Cette sous-partie comprend des exigences relatives au soudage et au découpage au gaz, au soudage et au découpage à l'arc, à la prévention des incendies, à la ventilation et aux problèmes de santé liés au

    Le soudage produit des vapeurs et des fumées toxiques telles que le béryllium, le chrome, et les gaz combustibles utilisés pour le soudage sont considérés comme des matières dangereuses. Étant donné que la production de vapeurs toxiques pendant le soudage peut créer des conditions d'espace confiné ou si l'activité de soudage se déroule dans un espace confiné, il est important de garantir une ventilation adéquate et, le cas échéant, des respirateurs alimentés en air.

    Soudage et découpe au gaz

    Général

    Lors du transport, du déplacement et du stockage des bouteilles de gaz comprimé, les bouchons de protection des soupapes doivent être en place et fixés. Lorsque les bouteilles sont hissées, elles doivent être fixées sur un berceau, une écharpe ou une palette. Ils ne doivent pas être hissés ou transportés au moyen d'aimants ou d'élingues ras du cou. Un camion-cylindres, une chaîne ou un autre dispositif de stabilisation approprié doit être utilisé pour empêcher les bouteilles de se renverser pendant l'utilisation.

    Transporter

    Lorsque les bouteilles sont transportées par des véhicules à moteur, elles doivent être fixées en position verticale.

    Déménager

    À moins que les bouteilles ne soient solidement fixées sur un support spécial prévu à cet effet, les régulateurs doivent être retirés et les bouchons de protection des soupapes mis en place avant de déplacer les bouteilles.

    Les bouteilles de gaz comprimé doivent être maintenues en position verticale à tout moment, sauf, si nécessaire, pendant de courtes périodes pendant le levage ou le transport des bouteilles. Il s'agit de la violation de soudage et de découpe la plus fréquemment citée.

    Les bouteilles doivent être déplacées en les inclinant et en les faisant rouler sur leur bord inférieur. Ils ne doivent pas être lâchés, frappés ou autorisés à se frapper violemment l'un l'autre intentionnellement. Les capuchons de protection des soupapes ne doivent pas être utilisés pour soulever les bouteilles d'une position verticale à une autre. Les barres ne doivent pas être utilisées sous les soupapes ou les bouchons de protection des soupapes pour détacher les bouteilles lorsqu'elles sont gel De l'eau chaude et non bouillante doit être utilisée pour décongeler les bouteilles.

    Rangement

    Lorsque les travaux sont terminés, lorsque les bouteilles sont vides ou lorsque les bouteilles sont déplacées à tout moment, le robinet de la bouteille doit être fermé. Les bouteilles d'oxygène stockées doivent être séparées des bouteilles de gaz combustible ou des matériaux combustibles (en particulier de l'huile ou de la graisse) à une distance minimale de 20 pieds (6,1 m) ou par une barrière incombustible d'au moins 5 pieds (1,5 m) de haut ayant un indice de résistance au feu d'au moins une demi-heure.

    À l'intérieur des bâtiments, les bouteilles doivent être entreposées dans un endroit sec et bien protégé, bien ventilé, à au moins 20 pieds (6,1 m) de matériaux hautement combustibles tels que l'huile ou l'excelsior. Les bouteilles doivent être entreposées dans des endroits clairement désignés, loin des ascenseurs, des escaliers ou des passerelles.

    Les lieux de stockage assignés doivent être situés dans des endroits où les bouteilles ne seront pas renversées ou endommagées par le passage ou la chute d'objets, ni susceptibles d'être altérées par des personnes non autorisées. Les bouteilles ne doivent pas être conservées dans des enceintes non ventilées telles que des casiers et des armoires.

    Placement du cylindre

    Les bouteilles doivent être maintenues à une distance suffisante de l'opération de soudage ou de découpage proprement dite afin que les étincelles, les scories chaudes ou les flammes ne puissent pas les atteindre. Lorsque cela n'est pas possible, des écrans résistants au feu doivent être fournis. Les bouteilles doivent être placées à un endroit où elles ne peuvent pas faire partie d'un circuit électrique. Les électrodes ne doivent pas être frappées contre un cylindre pour former un arc.

    Les bouteilles à gaz combustible doivent être placées avec l'extrémité de la soupape tournée vers le haut chaque fois qu'elles sont utilisées. Ils ne doivent pas être placés dans un endroit où ils seraient exposés à une flamme nue, à du métal chaud ou à d'autres sources de chaleur artificielle. Les bouteilles contenant de l'oxygène, de l'acétylène ou d'autres gaz combustibles ne doivent pas être transportées dans des espaces confinés.

    Les bouteilles, qu'elles soient pleines ou vides, ne doivent pas être utilisées comme rouleaux ou supports. Aucune bouteille endommagée ou défectueuse ne doit être utilisée.

    Utilisation de gaz combustible

    Entraînement

    Les employeurs doivent donner à leurs employés des instructions sur l'utilisation sûre du gaz combustible, comme suit :

    1. Avant de raccorder un régulateur à un robinet de bouteille, celui-ci doit être ouvert légèrement et fermé immédiatement. (Cette action est généralement appelée « fissuration » et vise à débarrasser la soupape de la poussière ou de la saleté qui pourrait autrement pénétrer dans le régulateur.) La personne qui fait craquer la valve doit se tenir debout sur un côté de la sortie, et non devant celle-ci. Le robinet d'une bouteille de gaz combustible ne doit pas être fissuré à un endroit où le gaz pourrait atteindre des travaux de soudage, des étincelles, des flammes ou toute autre source d'inflammation possible.
    2. Le robinet de la bouteille doit toujours être ouvert lentement pour éviter d'endommager le régulateur. Pour une fermeture rapide, les robinets des bouteilles de gaz combustible ne doivent pas être ouverts plus d'un tour et demi. Lorsqu'une clé spéciale est requise, elle doit rester en place sur la tige de la soupape pendant l'utilisation de la bouteille afin de pouvoir couper rapidement le débit de gaz combustible en cas d'urgence. Dans le cas de vérins raccordés ou couplés, au moins une de ces clés doit toujours être disponible pour une utilisation immédiate. Rien ne doit être placé sur le dessus d'une bouteille de gaz combustible lors de son utilisation, ce qui pourrait endommager le dispositif de sécurité ou gêner la fermeture rapide de la soupape.
    3. Le gaz combustible ne doit pas être libéré des bouteilles par des torches ou d'autres dispositifs équipés de soupapes d'arrêt sans réduire la pression au moyen d'un régulateur approprié, fixé au robinet de la bouteille ou au collecteur.
    4. Avant qu'un régulateur ne soit retiré d'un robinet de bouteille, celui-ci doit toujours être fermé et le gaz libéré du régulateur.
    5. Si, lorsque le robinet d'une bouteille de gaz combustible est ouvert et qu'une fuite est constatée autour de la tige de soupape, la soupape doit être fermée et l'écrou du presse-étoupe serré. Si cette action n'arrête pas la fuite, l'utilisation de la bouteille doit être interrompue et elle doit être correctement étiquetée et retirée de la zone de travail. Si du gaz combustible fuit par le robinet de la bouteille plutôt que par la tige de soupape et que le gaz ne peut pas être coupé, la bouteille doit être correctement étiquetée et retirée de la zone de travail. Si un régulateur fixé à une soupape de bouteille permet d'arrêter efficacement une fuite à travers le siège de soupape, il n'est pas nécessaire de retirer la bouteille de la zone de travail.
    6. Si une fuite se produit au niveau d'un bouchon à fusible ou d'un autre dispositif de sécurité, la bouteille doit être retirée de la zone de travail.

    Collecteur de gaz combustible et d'oxygène

    Marquage

    Les collecteurs de gaz combustible et d'oxygène doivent porter le nom de la matière qu'ils contiennent en lettres d'au moins 1 pouce de haut, qui doivent être peintes sur le collecteur ou sur un panneau fixé à demeure sur celui-ci.

    Endroit

    Les collecteurs de gaz combustible et d'oxygène doivent être placés dans des endroits sûrs, bien ventilés et accessibles. Ils ne doivent pas être situés dans des espaces clos.

    Connexions

    Les raccords des tuyaux du collecteur, y compris les deux extrémités du tuyau d'alimentation qui mènent au collecteur, doivent être tels que le tuyau ne puisse pas être interchangé entre les collecteurs de gaz combustible et d'oxygène et les raccords des collecteurs d'alimentation. Les adaptateurs ne doivent pas être utilisés pour permettre l'échange de tuyaux. Les raccords des tuyaux doivent être exempts de graisse et d'huile.

    Rangement

    Lorsqu'ils ne sont pas utilisés, les raccords du collecteur et du collecteur doivent être bouchés. Aucun élément ne doit être placé sur le dessus d'un collecteur, lors de son utilisation, qui puisse endommager le collecteur ou gêner la fermeture rapide des soupapes.

    Tuyaux de carburant

    Identification

    Les tuyaux pour gaz combustibles et les tuyaux pour oxygène doivent pouvoir être facilement distingués l'un de l'autre. Le contraste peut être produit par différentes couleurs ou par des caractéristiques de surface facilement reconnaissables par le sens du toucher. Les tuyaux d'oxygène et de gaz combustible ne doivent pas être interchangeables. Un tuyau unique comportant plus d'un passage de gaz ne doit pas être utilisé.

    Maintenance, inspection et essais

    Tous les tuyaux en service qui transportent de l'acétylène, de l'oxygène, du gaz combustible naturel ou manufacturé, ou tout gaz ou substance susceptible de s'enflammer, d'entrer en combustion ou d'être nocif de quelque manière que ce soit pour les travailleurs, doivent être inspectés au début de chaque quart de travail. Les tuyaux défectueux doivent être retirés du service.

    Le tuyau qui a subi un retour de flamme ou qui présente des signes d'usure ou de détérioration graves doit être essayé à une pression deux fois supérieure à la pression normale à laquelle il est soumis, mais en aucun cas à moins de 300 psi. Le tuyau défectueux ou en mauvais état ne doit pas être utilisé.

    Lorsque des sections parallèles de tuyau d'oxygène et de gaz combustible sont collées ensemble avec du ruban adhésif, pas plus de 4 pouces sur 12 pouces doivent être recouverts de ruban adhésif.

    Raccords

    Les raccords de tuyaux doivent être du type qui ne peut pas être déverrouillé ou déconnecté au moyen d'une traction droite sans mouvement rotatif. Les boîtes utilisées pour le stockage des tuyaux de gaz doivent être ventilées. Les tuyaux, câbles et autres équipements doivent être tenus à l'écart des passages, des échelles et des escaliers.

    Torches

    Les orifices obstrués des pointes de torche doivent être nettoyés à l'aide de fils de nettoyage appropriés, de perceuses ou d'autres dispositifs conçus à cet effet. Les torches utilisées doivent être inspectées au début de chaque quart de travail pour détecter toute fuite dans les robinets d'arrêt, les raccords de tuyaux et les embouts. Les torches défectueuses ne doivent pas être utilisées. Les torches doivent être allumées par des briquets à friction ou d'autres dispositifs approuvés, et non par des allumettes ou par un travail à chaud.

    Dangers liés aux huiles et graisses

    Les bouteilles d'oxygène et leurs raccords doivent être tenus à l'écart de toute huile ou graisse. Les bouteilles, les bouchons et les soupapes, les raccords, les régulateurs, les tuyaux et les appareils doivent être maintenus exempts d'huile ou de matières grasses et ne doivent pas être manipulés avec des mains ou des gants huileux. L'oxygène ne doit pas être dirigé vers des surfaces huileuses, des vêtements graisseux ou à l'intérieur d'un mazout ou d'un autre réservoir ou récipient de stockage.

    Soudage et découpage à

    Supports d'électrodes manuels

    Seuls les porte-électrodes manuels spécialement conçus pour le soudage à l'arc et le découpage et ayant une capacité capable de gérer en toute sécurité le courant nominal maximal requis par les électrodes doivent être utilisés.

    Toutes les pièces conductrices de courant traversant la partie du support, que le soudeur à arc ou la fraise saisit dans sa main, et les surfaces extérieures des mâchoires du support, doivent être complètement isolées contre la tension maximale rencontrée avec la terre.

    Câbles et connecteurs à souder

    Tous les câbles de soudage et de découpe à l'arc doivent être du type flexible complètement isolé, capable de supporter les exigences de courant maximales du travail en cours, en tenant compte du cycle de service dans lequel fonctionne la soudeuse ou la fraise à l'arc.

    Utilisez un câble exempt de réparations ou d'épissures sur une distance minimale de 10 pieds de l'extrémité du câble à laquelle le porte-électrode est connecté, sauf que les câbles équipés de connecteurs isolés standard ou d'épissures dont la qualité d'isolation est égale à celle du câble sont autorisés.

    Lorsqu'il s'avère nécessaire de raccorder ou de raccorder des longueurs de câble les unes aux autres, des connecteurs isolés importants d'une capacité au moins équivalente à celle du câble doivent être utilisés. Si les connexions sont effectuées au moyen de cosses de câble, celles-ci doivent être solidement fixées ensemble pour assurer un bon contact électrique et les parties métalliques exposées des cosses doivent être complètement isolées.

    Les câbles à réparer ne doivent pas être utilisés. Lorsqu'un câble, autre que ceux dont les épissures sont acceptables, s'use au point d'exposer des conducteurs nus, la partie ainsi exposée doit être protégée au moyen d'un caoutchouc et d'un ruban de friction ou d'un autre isolant équivalent.

    Retours à la terre et mise à la terre

    Un câble de retour à la terre doit avoir une capacité de transport de courant de sécurité égale ou supérieure à la capacité de sortie maximale spécifiée de l'unité de soudage ou de découpe à l'arc qu'il dessert. Lorsqu'un seul câble de retour à la terre dessert plus d'une unité, sa capacité de transport de courant de sécurité doit être égale ou supérieure au total des capacités de sortie maximales spécifiées de toutes les unités qu'il dessert. Les canalisations contenant des gaz ou des liquides inflammables, ou les conduites contenant des circuits électriques, ne doivent pas être utilisées comme point de retour à la terre.

    Lorsqu'une structure ou une canalisation est utilisée comme circuit de retour à la terre, il faut déterminer que le contact électrique requis existe au niveau de tous les joints. La génération d'un arc, d'étincelles ou de chaleur en tout point doit entraîner le rejet des structures en tant que circuit de mise à la terre.

    Lorsqu'une structure ou une canalisation est utilisée en continu comme circuit de retour à la terre, tous les joints doivent être collés et des inspections périodiques doivent être effectuées pour s'assurer qu'aucune condition d'électrolyse ou de risque d'incendie n'existe en raison d'une telle utilisation.

    Les cadres de toutes les machines de soudage et de découpe à l'arc doivent être mis à la terre soit par un troisième fil du câble contenant le conducteur du circuit, soit par un fil séparé mis à la terre à la source du courant. Les circuits de mise à la terre, autrement qu'au moyen de la structure, doivent être contrôlés pour s'assurer que le circuit situé entre la terre et le conducteur d'alimentation mis à la terre présente une résistance suffisamment faible pour permettre le passage d'un courant suffisant pour provoquer l'interruption du courant par le fusible ou le disjoncteur.

    Toutes les connexions à la terre doivent être inspectées pour s'assurer qu'elles sont résistantes mécaniquement et qu'elles sont adaptées électriquement au courant requis.

    Entraînement

    Les employeurs doivent donner aux employés des instructions sur les moyens sûrs de soudage et de coupage à l'arc de la manière suivante :

    1. Lorsque les porte-électrodes doivent être laissés sans surveillance, les électrodes doivent être retirées et les supports doivent être placés ou protégés de telle sorte qu'ils ne puissent pas entrer en contact électrique avec des employés ou des objets conducteurs.
    2. Les porte-électrodes chaudes ne doivent pas être plongés dans l'eau ; cela pourrait exposer la machine à souder à l'arc ou à la fraise à un choc électrique.
    3. Lorsque le soudeur ou le découpeur à l'arc a l'occasion de quitter son travail ou de s'arrêter de travailler pendant une durée appréciable, ou lorsque la machine à souder ou à découper à l'arc doit être déplacée, l'interrupteur d'alimentation de l'équipement doit être ouvert.
    4. Tout équipement défectueux ou défectueux doit être signalé au superviseur.

    blindage

    Dans la mesure du possible, toutes les opérations de soudage et de découpage à l'arc doivent être protégées par des écrans incombustibles ou antidéflagrants qui protégeront les employés et les autres personnes travaillant à proximité des rayons directs de l'arc.