Skip to main content
Query

4.4 : MATIÈRES DANGEREUSES

  • Page ID
    166534
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Opérations relatives aux déchets dangereux et intervention d'urgence (HAZWOPER)

    Général

    À moins que l'employeur ne puisse démontrer que l'opération n'implique pas d'exposition des employés ou qu'il n'existe pas de risque raisonnable d'exposition des employés à des risques pour la sécurité ou la santé, la norme Hazwoper couvre :

    1. Opérations de nettoyage requises par un organisme gouvernemental, qu'il soit fédéral, étatique, local ou autre, impliquant des substances dangereuses menées sur des sites de déchets dangereux non contrôlés (y compris, mais sans s'y limiter, la liste nationale des sites prioritaires (NPL) de l'EPA, les listes de sites prioritaires des États, les sites recommandés pour EPA, NPL et initiale
    2. Enquêtes sur des sites identifiés par le gouvernement (qui sont menées avant que la présence ou l'absence de substances dangereuses ne soit établie) ;
    3. Actions correctives impliquant des opérations de nettoyage sur des sites couverts par la Resource Conservation and Recovery Act de 1976 (RCRA) telle que modifiée (42 U.C. 6901 et suiv.
    4. Opérations de nettoyage volontaires sur des sites reconnus par des organismes gouvernementaux fédéraux, étatiques, locaux ou autres comme des sites de déchets dangereux non contrôlés ;
    5. Les opérations impliquant des déchets dangereux qui sont menées dans des installations de traitement, de stockage et d'élimination (TSD) réglementées par les parties 264 et 265 du 40 CFR conformément au RCRA ; ou par des agences ayant conclu un accord avec l'U.P.A. pour mettre en œuvre les réglementations RCRA ; et
    6. Opérations d'intervention d'urgence en cas de rejet ou de menace importante de rejet de substances dangereuses, indépendamment de la localisation du danger.

    Prescriptions applicables

    Toutes les exigences des parties 1910 et 1926 du titre 29 du Code des règlements fédéraux s'appliquent conformément à leurs termes aux déchets dangereux et aux opérations d'intervention d'urgence, qu'elles soient couvertes ou non par cette section. En cas de conflit ou de chevauchement, la disposition la plus protectrice de la sécurité et de la santé des travailleurs s'applique.

    Programme de sécurité et de santé

    Les employeurs doivent élaborer et mettre en œuvre un programme écrit de sécurité et de santé pour leurs employés impliqués dans des opérations liées aux déchets dangereux. Le programme doit être conçu pour identifier, évaluer et contrôler les risques pour la sécurité et la santé, et prévoir une intervention d'urgence pour les opérations liées aux déchets dangereux.

    Communications avec les employés

    Toute information concernant les propriétés chimiques, physiques et toxicologiques de chaque substance dont la présence est connue ou prévue sur le site qui est à la disposition de l'employeur et qui concerne les tâches qu'un employé est censé accomplir doit être mise à la disposition des employés concernés avant le début de leurs activités professionnelles. À cette fin, l'employeur peut utiliser les informations développées pour la norme de communication des dangers.

    Communications avec les contractants et les sous-traitants

    L'employeur qui retient les services d'un sous-traitant ou d'un sous-traitant pour travailler sur des opérations relatives aux déchets dangereux doit informer ces sous-traitants, ou leurs représentants, des procédures d'intervention d'urgence du site et de tout risque potentiel d'incendie, d'explosion, de santé, de sécurité ou autre lié aux déchets dangereux. les opérations qui ont été identifiées par l'employeur, y compris celles identifiées dans le programme d'information de l'employeur.

    Disponibilité du programme de sécurité et de santé

    Le programme écrit de sécurité et de santé doit être mis à la disposition de tout contractant ou sous-traitant ou de leur représentant qui sera impliqué dans l'opération de gestion des déchets dangereux ; des employés ; des représentants désignés des employés ; du personnel de l'OSHA et du personnel d'autres agences fédérales, étatiques ou locales avec autorité réglementaire sur le site.

    Entraînement

    Tous les employés travaillant sur le site (tels que, mais sans s'y limiter, les opérateurs d'équipement, les ouvriers généraux et autres) exposés à des substances dangereuses, à des risques pour la santé ou à des risques pour la sécurité, ainsi que leurs superviseurs et la direction responsables du site doivent recevoir une formation répondant aux exigences de 1926.65 (e) avant de sont autorisés à se livrer à des opérations de gestion des déchets dangereux susceptibles de les exposer à des substances dangereuses ou à des risques pour la sécurité ou la santé, et ils doivent recevoir une formation de révision conformément à la présente section.

    Les employés ne sont pas autorisés à participer à des activités sur le terrain ou à les superviser avant d'avoir reçu une formation correspondant au niveau requis par leur fonction et leurs responsabilités professionnelles.

    Les travailleurs généraux du site (tels que les opérateurs d'équipements, les ouvriers généraux et le personnel de supervision) engagés dans l'élimination de substances dangereuses ou d'autres activités qui exposent ou risquent d'exposer les travailleurs à des substances dangereuses et à des risques pour la santé doivent recevoir un minimum de 40 heures d'enseignement en dehors du site, et minimum de trois jours d'expérience pratique sur le terrain sous la supervision directe d'un superviseur formé et expérimenté.

    Travailleurs sur site occasionnellement

    Les travailleurs sur le site uniquement occasionnellement pour une tâche limitée spécifique (telle que, mais sans s'y limiter, la surveillance des eaux souterraines, l'arpentage ou les levés géophysiques) et qui ne sont pas susceptibles d'être exposés au-delà des limites d'exposition autorisées et des limites d'exposition publiées doivent recevoir un minimum de 24 heures d'enseignement hors site et au moins une journée d'expérience pratique sur le terrain sous la supervision directe d'un superviseur formé et expérimenté.

    Travailleurs régulièrement sur le site

    Travailleurs régulièrement sur place qui travaillent dans des zones surveillées et entièrement caractérisées, indiquant que les expositions sont inférieures aux limites d'exposition autorisées et aux limites d'exposition publiées où l'utilisation d'un appareil respiratoire n'est pas nécessaire, et la caractérisation indique qu'il n'y a aucun danger pour la santé ou la possibilité de en cas d'urgence, doit bénéficier d'un minimum de 24 heures d'instruction hors site et d'au moins une journée d'expérience réelle sur le terrain sous la supervision directe d'un superviseur expérimenté et formé.

    Gestion et superviseurs sur site

    La direction et les superviseurs sur site directement responsables des opérations relatives aux déchets dangereux ou qui supervisent les employés participant à ces opérations doivent bénéficier d'une formation initiale de 40 heures et de trois jours d'expérience sur le terrain supervisée (la formation peut être réduite à 24 heures et un jour s'il s'agit du seul domaine) de leur responsabilité sont les employés visés aux alinéas e) (3) (ii) et (e) (3) (iii)) et au moins huit heures supplémentaires de formation spécialisée au moment de l'affectation sur des sujets tels que, mais sans s'y limiter, le programme de sécurité et de santé de l'employeur et le programme de formation des employés associé, programme d'équipement de protection, programme de maîtrise des déversements et procédures et techniques de surveillance des risques sanitaires.

    Travailleurs autorisés

    Le travail sur tout site de déchets dangereux est strictement surveillé. Seuls les employés ayant reçu une formation adéquate telle que décrite ci-dessus sont autorisés à travailler sur ces sites. La norme Hazmat est une norme complexe à multiples facettes qui n'a été abordée que brièvement dans cette section. Si vous travaillez pour un employeur qui effectue des travaux sur ces types de sites, assurez-vous de recevoir la formation appropriée avant de commencer à travailler sur le site.